WARNING ENTREPRENEURS & STARTUPS: Les bons et les mauvais leveurs de fonds!

Bon là c’est trop, je n’en peux plus d’entendre toujours les mêmes histoires sur des leveurs de fonds amateurs, sans scrupule et/ou mauvais! On va mettre les choses au clair une fois pour toute, ça va être rapide:

  • Un bon leveur de fonds fait 2 à 3 deals par an, 5 à 6 en mode énervé. Il a en permanence 2 à 5 dossiers en cours à des stades différents. Il peut parler publiquement de son track record. Celui qui dit que ses opérations sont “confidentielles” est un escroc.

  • Un bon leveur de fonds ne travaille pas pour des boites très jeunes (levée de moins de 1M€/1.5M€) sauf s’il a un coup de coeur et dans ce cas là il ne prend pas de retainer.

  • Un bon leveur de fonds travaille en exclusivité et prend entre 4% et 6% de success fees en fonction de la taille du deal (plus c’est petit, plus c’est cher, c’est une question de modèle économique)

  • Un bon leveur de fonds ne fait jamais signer un contrat avec une commission et un accès au capital, JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS! C’est comme donner de l’equity en dur à un employé son premier jour de boulot!

Si vous avez eu la chance de bosser avec des gens comme ADER FINANCE (Pascal Mercier, mon super ex-boss), CLIPPERTON, FINANCIERE CAMBON ou ALPHA CAPITAL (Marc Oiknine), vous êtes en de bonnes mains.

Pour les autres, demandez leur un TRACK RECORD, leur FEES et RENSEIGNEZ-VOUS un peu auprès d’autres entrepreneurs.

SPREAD THE WORD

Cheers fellows ☺